• Les évadés

     http://www.thisisnotawebsite.com/forumrnz/sujet-8555,film-les-evades.htm

       
     
    Fiche technique
    Réalisateur : Frank Darabont
    Avec : Morgan Freeman, Tim Robbins, Clancy Brown, Bob Gunton
    The Shawshank Redemption
    Drama, U.S.A. (1994), 142 minutes
    Sortie le 23/09/1994


     
    Synopsis
    1947, Andy Dufresne, banquier de profession est condamné à une double sentence à vie pour le meurtre de sa femme et de son amant. Il effectuera sa peine dans la prison de haute sécurité du Maine, la prison de Shawshank. Il y rencontrera Red avec qui il deviendra ami. C’est une histoire d’amitié, de violence, de survie, d’espoir.


     
    En 2 mots : Prison et Espoir

     
    La critique
     
    "Dépêche toi de vivre ou dépêche toi de mourir."

    L’histoire est adaptée de la nouvelle de Stephen King Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank. L’adaptation est fidèle et tout aussi poignante.
    Le film peut paraître simple mais c’est là la force de Frank Darabont. Pas d’effets spéciaux, pas d’éclats de violence extrême mais simplement des détenus en uniformes qui parlent. Ils parlent de leurs quotidiens, de leurs vies d’avant, de leurs attentes et même d’espoir : « Ne pas oublier que... qu'il y a des endroits, dans le monde, qui ne sont pas faits de murs de pierre. Qu'il y a quelque chose, en nous, qu'ils ne peuvent atteindre, qu'ils ne peuvent toucher. »
    Bien que les faits soient parfois crus et brutaux, la narration (de Morgan Freeman) nous amène délicatement au fil de l’histoire. Comment décrire le moment où se jouent les noces de Figaro en d’autres termes que poétiques ?
    Ce sont des couleurs froides qui décrivent cet univers carcéral, froides et grisonnantes, comme les tempes des détenus. Vers la fin, notamment à partir de la sortie de Red, les couleurs deviennent plus vives et plus chaudes, jusqu’à l’extrême lors de la scène finale.
    Le rythme lent est là pour servir le déroulement de l’histoire, la vie et l’acceptation de la routine pénitentiaire. La deuxième partie peut paraître plus lente, comme le calme avant la tempête. La tension monte progressivement jusqu’à l’explosion finale, un crescendo d’espoir jusqu’à qu’une justice, qui n’est que trop due, soit enfin rendue.
    La musique délicate et grave de Thomas Newman, entre cordes et piano, est partie intégrante de l’histoire et se prête parfaitement aux images.
    Que dire des acteurs. Tim Robbins et Morgan Freeman sont absolument stupéfiants. Sobres, justes, graves, tout en retenue, ils sont magnifiques dans les interprétations d’Andy et Red. A mentionner également les prestations de Bob Gunton et Clancy Brown dans les rôles respectifs du directeur et du chef de la garde.
    Il est assez surprenant que, malgré sept nominations (dont film et acteur pour Freeman), le film n’ai reçu aucune statuette. Il est toutefois classé numéro un dans le classement IMDb (http://french.imdb.com/chart/top) des meilleurs films de tous les temps.

    « J’espère que j’arriverais à passer la frontière. J’espère que je reverrais mon ami pour lui serrer la main. J’espère que le pacifique est aussi bleu que dans mes rêves. J’espère. »

     

    http://fr.wikiquote.org/wiki/Les_%C3%89vad%C3%A9s

     

    -Norton : Mettez votre confiance en Dieu, votre cul m'appartient maintenant. Bienvenue à Shawshank.

     

    - Red (en voix off: On s'asseyait pour boire, le soleil sur les épaules, et on se sentait comme libres. On aurait pu goudronner le toit de nos propres maisons. Nous étions les seigneurs de la création.

      -Heywood [parlant de ce qu'il pense être une pierre] : Ben alors, qu'est-ce que c'est ?
    Red : Une crotte de cheval.
    Heywood : Merde de merde !
    Red : Non, merde de cheval... pétrifiée.

     -Andy : C'est ça, la beauté de la musique. On ne peut pas te l'enlever. Vous n'avez jamais ressenti ça avec la musique ?
    Red : Bah, je me débrouillais pas mal à l'harmonica. Mais j'ai plus continué ici. Ici, ça n'a plus aucun sens.
    Andy : C'est ici que ça a le plus de sens. On en a besoin pour ne pas oublier.
    Red : Oublier.
    Andy : Ne pas oublier qu'il y a des endroits dans le monde qui ne sont pas faits de murs de pierre. Qu'il y a quelque chose en nous qu'ils ne peuvent atteindre, qu'ils ne peuvent toucher. Qui est à vous.
    Red : Mais de quoi tu parles ?
    Andy : L'espoir.
    Red : L'espoir. Laisse-moi te dire quelque chose. L'espoir c'est dangereux. L'espoir peut rendre un homme fou. Ça sert à rien en taule. Tu devrais te faire à cette idée.

    -(Quelques détenus rangent de nouveaux livres dans la bibliothèque de la prison)
    Andy (au sujet du Comte de Monte-Cristo) : Tu sais de quoi ça parle ? Une des plus belles évasions de prison.
    Red : Il faut le ranger aussi au rayon éducatif, pas vrai ?

     -Andy : À l'extérieur, j'étais un homme honnête, aussi droit qu'une flèche. J'ai dû être prisonnier pour devenir un escroc.

    -Andy : La malchance, c'est partout dans l'air. Il faut que ça atterrisse sur quelqu'un. C'était mon tour, j'étais sur le chemin de la tornade. Je ne m'attendais pas à ce que la tempête dure aussi longtemps que ça.

        -Andy : Je crois que tout se résume à un simple choix en réalité. Dépêche-toi de vivre ou dépêche-toi de mourir.

     -Red (en voix off) : La géologie, c'est l'étude de la résistance et du temps. C'est tout ce qui lui a fallu. De la résistance et du temps... et une grande affiche.

     -Red (en voix off) : Andy Dufresne a traversé une rivière de merde et il en est sorti lavé de tout.

     -Red (en voix off) : On ne met pas tous les oiseaux en cage. Leurs plumes brillent trop quand ils s'envolent. Et la part de vous-même qui sait que c'est un péché de les enfermer se réjouit. Mais quand même, l'endroit où vous vivez est tout-à-coup très vide une fois qu'ils ne sont plus là.

    Red : Il n'y a pas un seul jour qui passe sans que j'éprouve des regrets. Pas parce que vous me demandez si je devrais en avoir mais parce que je repense à l'époque où j'étais dehors. Où j'étais un gamin idiot qui a commis un horrible crime. Je voudrais lui parler, je voudrais essayer de lui faire entendre raison, lui expliquer comment sont les choses. Mais je peux pas. Ce gosse est mort il y a longtemps, il ne reste plus que ce vieux bonhomme. Je devrais vivre avec ça. Réhabilité ? Un mot qui veut rien dire. Alors mon garçon, mettez tous vos tampons sur vos formulaires et ne me faites pas perdre mon temps. Parce que pour vous dire la vérité, j'en ai rien à foutre.

    Red (en voix off) : Pendant quarante ans, j'ai demandé la permission de pisser. Je sors pas une goutte si j'ai pas demandé.

     

    -Andy Dufresne (dans une lettre à Red) : Souviens-toi, Red : l'espoir, c’est une bonne chose, peut-être ce qu’il y a de mieux, et les bonnes choses sont éternelles.

     

    • (en) Andy Dufresne (in letter to Red) : Remember Red, hope is a good thing, maybe the best of things, and no good thing ever dies.

     -Red (en voix off) : Je suis si excité que j'ai du mal à rester assis ou à garder une idée en tête. Je crois qu'il n'y a qu'un homme libre qui puisse ressentir ça, un homme libre qui se lance dans un long voyage dont l'issue est incertaine. J'espère que j'arriverais à passer la frontière, j'espère que je verrais mon ami et pourrais lui serrer la main. J'espère que le Pacifique est aussi bleu que dans mes rêves. J'espère.

     

    • Les Évadés, Stephen King, Frank Darabont, 1994, Morgan Freeman

       Mon avis:Une histoire dans un univers carcéral........je me demandais ce que ça allait donner,le thème semblait pourtant intéressant,un peu comme le cercle des Poètes disparus,on ne s'attend pas du tout à une histoire si bien menée,à aucun moment on ne s'attend au final,même si le titre nous souffle quelques bribes.Ce qui me plait le plus est ce message d'espoir que le film délivre.Morgan Freeman qui campe Reed un prisonnier résigné,abattu sur l'issue fatale de la vie des prisonniers condamnés à de lourdes peines"Nous sommes tous institutionnalisés".Le personnage interprèté par Tim Robbins est là en parfait contre poids,il va lui révèler son espoir en un retour à une vie "normale",va lui prouver et le sauver.Ce film est un bel hymne à l'amitié et à l'espoir .

     

     

    Recipes

     

     

    « The lovely bonesPas beaucoup de temps »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    jp
    Vendredi 20 Mai 2011 à 14:33

    je me souiens bien de ce film, tu as fais un article très complet! Morgan Freeman est trop fort comme d'habitude.

    Dans la tete d'un prisonnier il doit s'en passer des choses!

    bonne journée! bizzz

    2
    Samedi 21 Mai 2011 à 17:01

    Bonjour, Myla ^^ ça va ? la tite famille aussi ? nous, ça peut aller, petits soucis qui s'accumulent, mais je ne rentrerai pas dans les détails, ça ira peut-être avec le temps, et puis on est sûrement pas les seuls dans ce cas... la vie continue ! Les petits vont bien, samedi Cutie fait sa fête de l'école et Gaby commence à nous sortir des mots ^^ ici il fait beau, on a juste eu à la campagne pas mal de pluie, des grelons par endroits et du vent qui ont fait des dégâts vendredi... Gros bisous à toi, tes tits loups et je te laisse saluer Leong de ma part :) Bye !

    3
    Samedi 21 Mai 2011 à 17:03

    Ah oui, que je suis bête... j'ai déjà vu ce film, et j'ai aimé, même si c'est pas si joyeux que ça ^^ mais c'est bien fait. Ce qui m'a le plus marqué, c'est le petit vieux qui sort, travaille après dans une librairie je crois, et se pend...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    myla Profil de myla
    Samedi 21 Mai 2011 à 19:27

    Salut Furiae,la vie n'est malheureusement pas un long fleuve tranquille,on a tous nos période.Et oui,je trouve aussi que cette scène est super triste,il y a aussi celle ou le directeur de prison fait exécuter le petit protègé d'Andy......Mais ce qui compte est de garder l'espoir!!!

    5
    jeannot511 Profil de jeannot511
    Dimanche 22 Mai 2011 à 16:45


     


    bonjour myla ...


     


    un bel apres midi de dimanche et pas la meme occasion un bon debut de semaine ..


     


    gros bisous a bientot

    6
    ramadhan Profil de ramadhan
    Mardi 24 Mai 2011 à 00:23

    coucou je reviens chez toi pour te souhaiter une belle soiree  bisou de ton ami boubou

    Shia Upload Shia Upload

    7
    Thierry
    Vendredi 21 Avril 2017 à 14:06

    Salut. Quelques années de cela, j’ai vu Les Evadés. Je l’ai redécouvert en optant pour cette application de films en streaming : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.virgoplay.v3.playvodmax&hl=fr . Pour ma part, je dois admettre que le duo se reposant sur Tim Robbins et Morgan Freeman a fonctionné à merveille. Les deux personnages sont parfois attendrissants. L’histoire est géniale ! 

    8
    Samedi 21 Octobre 2017 à 15:38

    C 'est vrai que cette complicité improbable dans l'univers carcéral des années 50, m'a vraiment plu.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :