• Elementary

    Elementary

    Synopsis:

        Le célèbre détective venu de Londres où il était consultant pour Scotland Yard, Sherlock Holmes, habite désormais à New York dans une résidence type brownstone à Brooklyn. Tout juste sorti d'une cure de désintoxication, à la demande de son père richissime avec lequel il est en conflit, Sherlock est contraint de cohabiter avec le Dr Joan Watson, ancienne chirurgienne reconvertie en compagnon de sobriété, également engagée par le père de Sherlock. Les capacités d'observation et de déduction phénoménales de Holmes et l'expertise médicale de Watson servent à résoudre les affaires les plus impossibles du NYPD.(Wikipédia)

    Distribution:

    • Jonny Lee Miller  : Sherlock Holmes
    • Lucy Liu  : Dr Joan Watson (Ally Mcbeal)
    • Jon Michael Hill (en)  : l'inspecteur Marcus Bell
    • Aidan Quinn  : le capitaine Tobias Gregson
    • Natalie Dormer : Irène Adler / Moriarty
    • Vinnie Jones : Sebastien Moran, alias « M »

    Secrets de tournage:

    Concurrents mais néanmoins amis

    Jonny Lee Miller et Benedict Cumberbatch, la star de Sherlock, sont des amis proches dans la vie et ont une expérience professionnelle en commun : ils ont tous les deux incarné en alternance le rôle du professeur Frankenstein sur les planches à Londres, dans une mise en scène signée Danny Boyle.

    Quand CBS persiste...

    A l'origine, CBS veut adapter le Sherlock anglais pour une version américaine. La BBC et Steven Moffat sont ainsi approchés mais les discussions entamées tournent rapidement court, le créateur n'étant pas séduit par l'idée et trop occupé sur d'autres projets. La chaîne, croyant dur comme fer au concept, se tourne vers d'autres producteurs et Elementary prend forme peu à peu. Les anglais gardent toutefois un œil sur son avancement, prêts à se lancer dans une poursuite judiciaire en cas de ressemblances trop évidentes entre leur série et celle de CBS.

    Un "Sherlock Holmes" revisité

    Si le Sherlock de Steven Moffat a déjà "rebooté" le personnage en le situant à notre époque, Elementary introduit plusieurs nouveaux éléments. L'intrigue du show met en scène Sherlock Holmes aux Etats-Unis, dans un New York contemporain. Et son acolyte le Dr Watson est pour la première fois interprété par une femme (Lucy Liu), au grand désarroi des puristes.

    Le nouveau visage de Sherlock

    Sherlock Holmes, le célèbre personnage né en 1887 de l'imagination de Sir Arthur Conan Doyle, a connu de nombreuses adaptations au cinéma et à la télévision, immortalisé par de nombreux acteurs, tels que Christopher Lee, Jeremy Brett, Michael Caine ou encore Douglas Wilmer. La production d'Elementary choisit pour interpréter son Sherlock Holmes des temps modernes, le britannique Jonny Lee Miller, aperçu notamment dans la 5ème saison de Dexter et héros d'Eli Stone, la dramédie musicale diffusée sur ABC durant deux saisons entre 2008 et 2009.

    Mon avis sur la série:

          J'avoue que pour une fois ,je vais inverser la tendance,je vais être un peu négative alors que les critiques sont plutôt positive.Et oui,je suis déçue,car il n'y a aucune innovation,même si l'intrigue est en général bien menée,je suis lassée de voir cette succession de consultants travaillant pour les services de l'ordre,cela m'a fait grandement penser à Adrien Monk,à Patrick Jane....à croire que la police est trop sotte pour s'en sortir toute seule.De plus,ces êtres extraordinairement intelligents,trouvent quasiment tout de suite la réponse,alors que nous on cherche encore la solution.J'aimais beaucoup ce principe au début,mais ils ont déjà bien usé le filon,alors pourquoi j'ai suivis les autres personnages?Ils étaient tout de même attachants.
    Le personnage est super volubile,il parle tout le temps,tellement qu'on a des difficulté à suivre les quatre épisodes de suite.Ce serait bien qu'il appuie de temps en temps sur le bouton" pause".Les personnages les plus bavards ,ne sont pas forcément intéressants.
    Mon grand bonheur ,hier soir, était de retrouver Lucy Liu que je n'avais pas vu sur petit écran ,depuis Ally Mcbeal.
    On verra bien avec le temps.....

    « We are menDr House »

  • Commentaires

    1
    Samedi 7 Juin 2014 à 23:16

    Héhé, j'aime bien, de mon côté ^^ c'est vrai que ses explications sont parfois longues et pompeuses, il m'est même arrivé de me demander si je n'avais pas loupé quelque chose... J'aime ce côté pointilleux et observateur comme chez Hercule Poirot, mon fétiche ^^" c'est ma faiblesse dans le genre policier. J'ai enchaîné les épisodes de la saison 1, mes préférés étant les derniers avec Moriarty, mais j'ai fini par me lasser au commencement de la nouvelle saison. Tu as raison, j'ai aussi adoré revoir Lucy Liu ^^

    2
    Lundi 9 Juin 2014 à 18:55

    C'est vrai et ce genre se développe pas mal ces derniers temps, j'en suis friande aussi mais c’est vrai qu'il n'est pas obligé de parler pendant 3 heures pour dire une simple chose, je préfère pour cela Patrick Jane, c’est même l'inverse il n'en dit pas beaucoup, et quand il parle ce n'est pas pour rien, il inclut même du mystère dans ses investigations, enfin, ça n'empêche que la série a pris un sacré tournant à la saison 2 et je ne pensais pas que la femme qu'il aimait et Moriarty étaient une seule et même personne.Un beau rebondissement, mais maintenant ,je me demande comment ils vont faire pour rendre la série intéressante, car c'ets souvent le soucis quand le grand méchant est arrêté ou tué ,que va t'il se passer?J'ai eu ce ressenti avec Bones, une fois Pelant mis hors jeu, je me suis ennuyée devant mon écran, et j'ai même faillit décrocher. Mais le dernier épisode de la dernière saison était excellent.Je te remercie pour ce message qui me fait encore bien plaisir, je vais rentrer dans la période la plus délicate de ma formation, je serais moins présente, je te fais de gros bisous!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :